Comment construire son projet professionnel?

Comment construire son projet professionnel ?

écrit par Chloé

Avez-vous déjà tenté de faire la plus haute tour de KAPLA possible ? On s’y reprend souvent à plusieurs fois, on fait des erreurs et on recommence, on a parfois envie de tout envoyer valser quand la tour devient bancale et pourtant, lorsqu’on réussit enfin, on est le plus heureux du monde.

Construire son projet professionnel peut ressembler à ça. On se souvient encore des tests métiers réalisés au collège, des rendez-vous avec les conseillers d’orientation au lycée, des choix qu’on pensait déterminants (l’alphabet a pris une importance incroyable dans nos choix d’orientation : C, D, B, A, ou plus récemment ES, L, S, ST2S, etc.) et qui étaient finalement moins importants que ce que l’on pensait, puis, il y a eu l’université, d’APB à ParcoursSup en passant par les concours que l’on passait en parallèle de nos années lycées, ceux qui ont choisi une voie technologique et qui cherchait déjà à se perfectionner via leurs apprentissages et… Et finalement, cela ne s’arrête jamais. On continue encore et toujours à se chercher, à se former, à se remettre en question.

Voici donc quelques tips de Générationnel pour mieux construire son projet professionnel !

Règle n°1 : ouvrir ton esprit tu devras !

 

Il n’existe pas qu’une seule voie pour arriver à votre but. La plupart du temps, peu de personnes empruntent la voie royale pour atteindre leur objectif. Pourquoi ? Parce qu’il existe une différence entre l’idée fantasmée qu’on se fait d’un métier et sa réalité et aussi parce que certains vivent une épiphanie lors d’un stage, d’un cours de DUT, de Licence, de Master ou même lors d’une expérience de travail et celle-ci peut parfois remettre en question ce que l’on imaginait faire de sa vie.

C’est pour cela que l’on vous invite à rester ouvert et à continuer d’apprendre, de vous cultiver, de lire sur les métiers, de parler avec vos collègues et également à écouter des podcasts, regarder des vidéos métiers, etc.

Aujourd’hui, il existe pléthore de sources pour vous informer et vous tenir au courant des innovations métiers.

Le conseil de Générationnel : Ecouter un podcast dans les transports, en voiture, voilà de quoi passer votre temps loin des mauvaises nouvelles des actualités ! On ne peut que vous conseiller les podcast « Into the Job », « Sonar » ou encore « Caféine » sont excellents pour en apprendre plus sur les entreprises en 2021 !

Règle n°2 : Ne pas hésiter à communiquer tu devras !

 

Si auparavant, dans une ère pré-COVID19, on pouvait facilement se rendre sur des salons, serrer des mains ou encore faire des forums, désormais, la tâche est plus difficile. Faire la e-connaissance de quelqu’un devient désormais la norme : webinar, virtual summit, visioconférences plus généralement, voici les nouveaux modes de communication à l’ère 2021 !

Alors nous ne pouvons que vous encourager à surfer dessus et pourquoi pas à prendre votre courage à deux mains et directement solliciter les personnes qui occupent les postes qui vous font rêver pour leur demander un retour d’expérience ! Ces personnes pourront vous donner de véritables informations sur leur métier, bien loin des présentations parfois impersonnelles que l’on trouve parfois sur certains sites institutionnels !

Le conseil de Générationnel : Certains cabinets de recrutement ont réalisé des livres blancs très bien exécutés sur les métiers de demain et d’aujourd’hui. De même, le site WelcomeToTheJungle propose des interviews avec des professionnels qui racontent leur quotidien, non seulement dans leur métier mais aussi dans leur entreprise, un deux-en-un très intéressant quand vous souhaitez en même temps vous renseigner sur une entreprise 😉

Règle n°3 : L’introspection is the new prospection

 

Avant de choisir une voie quelque quelle soit, il faut bien se connaître ! Alors à chacun son école : portrait chinois, test dit « d’intelligence » , ou bien les tests de personnalité classique, on peut toujours essayer de trouver des réponses pour mieux connaître ses points forts et faibles. Il est important de bien se connaître, de comprendre ce qui nous motive, ce qui nous importe afin de faire le bon choix.

Par exemple, si avoir une vie sociale importante et pouvoir disposer de vos week-ends comme vous l’entendez sont deux choses très importantes pour vous, alors peut-être vous faut-il reconsidérer cette envie de faire des études de médecine. En revanche, si vous avez envie de vous investir dans la lutte contre la pollution et le dérèglement climatique, vous avez l’embarras du choix : de l’ingénieur au commercial en passant par le marketing, ce secteur est riche en termes de diversité d’emploi !

Il faut savoir que travailler dans un domaine peut signifier plein de choses, ce qui peut être différenciant, c’est avant tout les missions que vous souhaitez exercer ! Peut-être vous faudra-t-il passer par une voie détournée dans un premier temps pour mieux retrouver le chemin que vous souhaitez emprunter !

Le conseil de Générationnel : Si jamais faire ce travail vous paraît impossible, n’hésitez pas à solliciter vos amis ou votre famille. Multipliez les points de vue afin de croiser les points de vue et donc avoir l’opportunité de construire une image objective de votre parcours !

Règle n°4 : De te tromper tu accepteras.

 

Flaubert a mis quatorze ans à écrire L’Education Sentimentale. Quatorze ans. Combien de personnes aujourd’hui nous disent vouloir changer de métier après quelques années à effectuer les mêmes missions ?

Parfois, elles ont été poussées par la pression sociale, leur famille ou simplement le manque d’opportunité qui ont fait qu’elles ont choisi tel ou tel métier. Il ne faut pas s’interdire de reprendre des études, faire des choix audacieux, car après tout, vous êtes la seule personne à savoir ce que vous souhaitez réellement.

Il faut savoir remettre en question les choix que l’on a pu faire auparavant et s’écouter pour s’investir dans des projets qui nous rendent heureux. Car construire son projet professionnel est intrinsèquement lié au fait de chercher son épanouissement personnel et professionnel.

Le conseil de Générationnel : Nos propres fondateurs n’ont pas hésité à faire un choix ambitieux en quittant leur job pour créer une entreprise, et l’aventure est une vraie réussite 😊 Alors n’hésitez pas et foncez si un projet vous tient à cœur.

Règle n°5 : Eclatez-vous !

Comme évoqué plus haut, plus vous serez épanoui.e dans votre job, plus ce sera aussi le cas dans votre vie personnelle. On n’est jamais aussi bon dans quelque chose que lorsqu’on le fait sinon par passion, au moins par engouement.

 

Pour finir, on pourrait dire que son projet professionnel se construit tout au long de sa carrière, au gré des événements, des rencontres et des aléas de la vie. Le véritable conseil serait de toujours saisir une main tendue et de ne pas hésiter à en tendre en retour.