M comme Marque personnelle

M comme Marque personnelle

Aujourd’hui, on nous répète de nous « vendre », de nous « mettre en valeur », mais malheureusement, peu sont ceux qui savent le faire correctement. La frontière est mince entre mise en valeur et égocentrisme.

7.53 Milliards de Marques Personnelles, mais aucune ne se ressemble…

La marque personnelle, ou « personal branding » chez nos amis d’Outre-manche, est un concept essentiel, d’autant plus que nous sommes à l’heure du numérique et des réseaux sociaux ! On parle aujourd’hui d’identité numérique. A ne pas confondre avec l’e-réputation que nous évoquerons un peu plus tard, l’identité numérique représente l’ensemble des contenus que nous diffusions sciemment à visée professionnelle et qui sont destinés à être vus par le milieu professionnel.

Vous faîtes partie du club de débat de votre école ? N’hésitez pas à diffuser les résultats des challenges, à mettre en ligne un de vos écrits. Vous vous destinez à une carrière dans le journalisme ou les RP et vous aimez écrire ? Pourquoi ne pas se créer un site web ou un blog sur lequel vous pourriez diffuser vos écrits ? En choisissant les contenus diffusés, vous vous assurez de leur pertinence et pourrez ainsi apporter une pierre de plus à l’édifice de votre projet professionnel.

Ce type de projet professionnel est valorisé à juste titre par les entreprises et de facto vos futurs employeurs, ou même vos employeurs actuels, qui peuvent ainsi voir une preuve supplémentaire de votre implication et de votre motivation.

Les professions artistiques sont assez familières de cette façon de fonctionner, car il est vital pour eux de construire un projet cohérent et d’enrichir leur book et portfolio ! Alors pourquoi ne pas étendre cette mentalité à tous les métiers ? Après tout, il n’y a rien de mal à se spécialiser et à se former en dehors de sa sphère professionnelle de base non ? Hormis vos parents adorés, qui serait mieux vous vendre que vous-même ? En plus, vous avez l’air plus « pro » en apportant votre site web en entretien plutôt que votre maman !

« Votre marque n’est pas ce que vous en dites, mais ce que Google en dit » ! Chris Anderson

Contrairement au « Personal Branding », la e-réputation c’est ce qu’on ne contrôle pas ! Ainsi, si vous participez à l’enterrement de vie de garçon ou de jeune fille de votre meilleur(e) ami(e), veillez, si jamais vous faîtes une soirée sur le thème des années 70, à ce que les photos ne soient pas accessibles à n’importe qui. Personne ne veut savoir si vous portez bien le pantalon patte d’eph’ ! Au-delà de cela, la e-reputation, c’est tous les contenus qui vous mentionnent : du profil LinkedIn, à la citation dans un article de presse, veillez donc bien à être irréprochable. Vous avez le droit d’avoir vos opinions, la seule question à se poser c’est de savoir si celles-ci méritent ou non d’être partagées. Comme nous le montrent les politiques d’aujourd’hui, l’exercice de la transparence n’est pas forcément chose aisée à assumer.

Pour pallier ce problème, vous pouvez par exemple demander à vos collègues des recommandations sur LinkedIn, avoir un profil impeccable et surtout à jour ! Gérer son employabilité passe également par cette e-réputation de plus en plus négligée par les collaborateurs.

De la même façon, faites attention à vos réseaux sociaux personnels : Instagram, Twitter et Facebook. Il devient de plus en plus simple d’avoir accès à ces contenus, sans l’aide du gouvernement ! Il vous reste donc deux solutions : soit filtrer les contenus vous concernant, soit mettre en privé ce qui ne concerne que vos amis et votre famille.

Sa Marque personnelle, bien qu’aujourd’hui pensée à 90% d’un point de vue numérique, reste toutefois aussi tangible ou alors orale.

Pensez à bien soigner vos relations avec vos collaborateurs et vos supérieurs, puisque ce sont également eux qui vous font de la publicité ! Le contrôle de référence, bien que non systématique, est toujours aussi populaire, et il est important que celui-ci ne vienne pas desservir votre candidature ou votre avancée de carrière !

Pour conclure, nous ne pouvons que vous conseillez de vérifier sur les différents moteurs de recherche quelles informations ressortent sur votre profil et à effectuer le ménage le cas échéant, mais également à vérifier auprès de vos collègues quelle image vous renvoyez ! Ne soyez pas comme Narcisse, votre reflet diffère d’une personne à l’autre !