C comme Compétence

Aujourd’hui, nous entendons de plus en plus de personnes nous parler de leur volonté de « monter en compétences », de « développer leurs compétences », mais il faut déjà s’entendre sur la définition même de compétence. Une compétence est une combinaison de connaissances, d’aptitudes et d’attitudes appropriées à une situation donnée. En d’autres termes, la compétence évolue et n’est pas gravée dans le marbre.

 

 

 

 

 

 

Qu’est-ce qu’on entend donc par compétence ?

 

A priori, la définition est très large, il faudrait donc resserrer le champ de compréhension de ce terme.

 

D’un point de vue professionnel, une compétence peut être technique (maîtrise d’un logiciel, d’une méthodologie par exemple) ou bien humaine et relationnelle (gestion du stress, rigueur ou résilience, etc.)… Vous l’aurez compris, à moins de postuler dans un cirque, maîtriser l’art du jonglage les yeux bandés ne vous sera pas d’une grande utilité lors d’un entretien de recrutement.

 

La plupart des entreprises préfèrent de solides acquis à des mauvaises bases.

 

Parmi nos compétences, il y a celles qu’on maîtrise à la perfection, et d’autres qui sont encore à développer. Un conseil : évitez de les inverser lors d’un entretien ! Mieux vaut être certain de pouvoir réussir son caramel à la perfection avant de se vendre expert des tartes tatins. Le plus intéressant pour vous est déjà de savoir réaliser une bonne tarte aux pommes.

 

N’oublions pas également que certaines entreprises peuvent être intéressées par certaines compétences, et d’autres relèvent plus de l’anecdotique. Bien entendu des points communs existent, surtout en ce qui concerne les « soft skills ». Mais de temps à autres, il est bon de modifier légèrement son CV (et son discours par la même occasion) afin de mettre en emphase certaines compétences plutôt que d’autres !

 

Prenons un exemple ! Vous postulez pour une entreprise qui travaille avec un CRM que vous avez utilisé lors d’une expérience précédente, seulement, votre CV ne le mentionne pas ! Prenez dix secondes pour le modifier et à ce moment-là, le recruteur prendra sûrement dix minutes pour vous contacter.

 

« Hard skills » vs « Soft skills »: David contre Goliath?

 

 

Dans le grand univers du recrutement, deux écoles s’affrontent actuellement. Vaut-il mieux privilégier des compétences techniques ou bien des compétences relationnelles ?

 

En tant que candidat, il faudra vous renseigner sur la culture de l’entreprise, savoir ce qui est mis en avant dans les recrutements. S’il s’agit de « hard skills » que vous ne possédez pas encore, mettez l’accent sur les formations (MOOC, certifications Google, etc.) qui sont accessibles à tous et vous permettent de vous remettre au goût du jour. Si vous possédez ces compétences, alors n’hésitez pas à les mettre en valeur via des exemples concrets : cela sera beaucoup plus parlant pour la personne en face.

 

En revanche, si l’entreprise accorde une importance certaine aux « soft skills », prenez le temps de construire un discours en accord avec votre personnalité et vos valeurs. Mettez en valeur les liens humains, vos qualités intrinsèques et votre personnalité, in fine. Ne vous vendez pas comme un Rambo si en réalité, vous tenez plus de James Bond.

 

Quid des recruteurs ?

 

En tant que recruteurs en revanche, il faut également se poser ces questions : considérez vous que tout type de compétences peut s’acquérir, ou bien préférez-vous partir d’une base ? Est-ce que le facteur humain prime sur le facteur technique ? Ou bien préférez-vous un juste équilibre ? Ce sont des éléments qui sont déterminants pour la construction de votre politique de recrutement.

 

Toutefois, il existe une troisième option, la plus choisie en général : le juste milieu. Soyez le  Pogba des entretiens : à la fois offensif et défensif, hard skills et soft skills, vous savez mettre en valeur ces deux types de compétence pour donner le meilleur de vous-même. Et en prime vous pouvez même éliminer le PSG en 8ème de finale de la Ligue des Champions.

 

risus. felis nec odio pulvinar sed